Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 
[Vidéo] L'extension Storm Legion s'ann...
[Actu] Rift en 2018 : un serveur « Rif...
des nouvelles de Rift Prime?
comment se porte le jeu au niveau max?
Discord
Dossier guides du fansite JOL-Rift    Dossier Free to Play

Blurbb d'Insanity : 42 heures pour dix niveaux

24 novembre 2012 à 20:05 | Par Nakora | 65 commentaires

Si vous étiez en jeu, sur Brisesol jeudi dernier à 12h23, vous avez vu tomber son first. Blurbb, premier joueur niveau 60 sur les serveurs français, nous a gentiment accordé une interview samedi sur sa course à l'expérience.

 


Un nouveau first pour la guilde Insanity et plus précisément pour Blurbb, charmant guerrier gardien, qui a été le premier joueur à atteindre le niveau 60 sur un serveur français le jeudi 15 novembre. Nous l'avons rencontré pour vous et l'avons harcelé de questions jusqu'à lui soutirer tous les secrets de cette réussite.

Premier niveau 60 des serveurs français sur Brisesol le jeudi 15 novembre

Quel effet ça fait d'être le premier niveau 60 de France ?

À vrai dire, je suis plutôt étonné, je n'y pensais pas vraiment. Le first fr, je ne l'ai vu arriver que dans la nuit de mercredi à jeudi quand Corita s'est arrêté. C'est d'ailleurs arrivé à un moment où mon groupe et moi envisagions de faire une pause de quelques heures mais le point de fatigue est passé et nous avons continué. Vers 6h du matin quand la fatigue est devenue vraiment difficile à gérer, j'avais dépassé le niveau 59 de peu et je savais que Corita s'était arrêté au niveau 58. Du coup, si je décidais de dormir, j'étais sûr qu'il finirait avant mon retour.

En combien de temps as-tu atteint le niveau 60 ?

C'est vrai que la durée a été une réelle difficulté : 42 heures non stop dont 40 heures de jeu effectif si on enlève les pause pour promener le chien ou manger. Nous avons commencé le mardi à 20h30 à l'ouverture des serveurs et j'ai atteint le niveau 60 jeudi à 12h23.

De quelle taille était votre groupe ?

Nous avons commencé notre épopée à trois : Deathscyth, Kettricken et moi même. Nous avons joué ensemble tout le temps. Nous avons eu des soucis au démarrage : Deathside a eu de nombreuses déconnexions de sa box durant un quart d'heure à une demie heure chacune.

En quoi a consisté votre préparation ?

Sur la bêta, nous avons d'abord testé nos spécialisations : lesquelles nous allions utiliser, qui allait jouer quel rôle. Mettre tout ça d'aplomb et préparer les macros. Nous avions même prévu une macro d'invitations des membres du groupe qui en plus mettait des icônes au dessus de nous pour nous repérer plus facilement dans la foule.

Nous avions aussi prévu des composants de raid pour les 40h, aussi bien la nourriture ou les potions que les parchemins. La totale !

Nous avons aussi fait des essais de gain d'expérience dans les aventures instantanées, dans les donjons. Nous n'avons pas pu le faire en PvP puisque c'était bloqué.

Nous avons aussi vérifié quelle composition était la plus intéressante : en duo, en solo ou à trois. Il s'est avéré que c'est à trois que c'était le plus efficace avec un faucheur qui pouvait soigner un peu tout en faisant du dégât et les deux autres qui distribuaient des coups à qui mieux mieux en complément.

Certains de nos joueurs sont montés niveau 59 sur la bêta, et nous les avons mis à contribution. Sans la bêta, nous n'aurions pas avancé à cette vitesse.

Et coté préparation physique qu'est-ce qui t'a aidé ? Ce n'est pas évident de rester éveillé si longtemps.

En effet ! D'autant que je n'y croyais pas une seconde, j'ai la trentaine, ce n'est plus la même chose pour moi de passer une nuit blanche. Je pensais tenir peut-être la première nuit mais guère plus.

Personnellement, je me suis couché très tard le mardi matin pour dormir un maximum avant l'ouverture des serveurs. Ensuite, le café et les boissons énergisantes m'ont aidé mais ce qui m'a fait le plus tenir, je me répète, c'est d'être ensemble et de discuter ensemble sur le vocal. Ça aide à passer les caps de fatigue de parler, d'échanger des blagues (même si elles ne sont pas drôles, elle font quand même rire tellement la fatigue est présente).

À la base vous ne visiez pas particulièrement le first ?

Pas vraiment, on s'est posé le challenge entre nous de monter le plus vite possible mais si nous l'obtenions tant mieux, si ce n'était pas le cas tant pis. Nous jouons pour jouer, pour nous faire plaisir. Si nous obtenons des premières places, c'est la cerise sur le gâteau, ce n'est pas l'essentiel de notre plaisir.

Et d'ailleurs, bravo à Trion pour le travail effectué.

Justement, n'avez-vous pas l'impression de ne pas en avoir profité ? D'avoir été trop vite pour tout voir ?

Cette question m'a été posée de nombreuses fois, afin de savoir comment nous avons pu avancer si vite et la réponse est simple : nous avons tout fait. Toutes les quêtes normales, d'histoire et de carnage, les failles classiques et de chasse, les évènements de zones, les aventures instantanées, etc. La seule chose que nous avons mise de coté, ce sont les donjons parce qu'à trois il était difficile d'y entrer donc nous avons préféré nous axer sur ce qui était disponible à coup sûr. Bref, nous avons fait le parcours normal. Nous l'avons juste fait peut-être un peu plus vite mais surtout, sans nous arrêter.

Pour autant, je ne suis pas celui qui est resté le plus longtemps éveillé, d'autres ont mis plus longtemps pour atteindre le niveau 60 et sont restés jusqu'à 55 heures de suite en veille pour y arriver.

Est-ce que vous avez utilisé le mentorat ?

Nous avons essayé, nous sommes tombés à voie royale (alors que nous pensions tomber sur une instance niveau 52 environ) et nous nous sommes fait avoir : il était noté qu'avec le mentorat nous pourrions gagner un peu plus de 100 000 d'expérience mais lorsque nous avons essayé, nous n'avons récolté que 40 000 ce qui n'était pas assez en rapport temps/gain.

Comment avez-vous géré les quêtes où il y a des objets à ramasser par chacun des joueurs ?

Nous étions plutôt bien rodés : pendant que l'un ramassait, les deux autres tuaient des monstres alentours puis nous échangions les rôles. Ainsi nous ne perdions pas de temps à attendre. Le temps perdu à ramasser était compensé par le fait que des monstres mourraient en parallèle.

À quel moment avez-vous remplacé votre équipement de l'Aurore Infernale ?

La première pièce que j'ai changé, c'est mon arme de Maelforge qui était le « best in slot ». Je l'ai changé au niveau 57/58 au Protectorat du Roi. Aujourd'hui j'ai encore mes bottes, ma ceinture et mes épaulettes de l'Aurore (il faut dire que ça fait mal au cœur de changer). D'autant qu'on ne connait pas encore trop l'impact du nouveau calcul relatif aux statistiques. Par exemple quand je vois que je passe de plus de 30% de critique à environ 15, ça fait bizarre et il est difficile de savoir quel risque ça représente.

Avez-vous avancé sur les deux continents en parallèle ou sur un en priorité ?

Sur les deux continents.

Avez-vous eu des moments de blocage (quêtes trop basses ou trop hautes pour votre niveau) ?

Justement non, nous étions monté relativement haut en niveau sur la bêta (56 pour moi) pour vraiment voir quel était le niveau de chaque zone ce qui nous a permis d'établir notre cheminement à l'avance par rapport au niveau des monstres.

Nous avons élaboré notre parcours à l'avance et l'avons partagé avec la guilde pour ceux qui voulaient nous suivre.

Voici le chemin que nous avons suivi :

Pelladane Cape Yule Coeur de la cité Fief de l'orient Serratos Contrée ardente Protectorat du roi Morban Ashora Steppe infinie

Il y a vraiment eu un bon et gros travail de fait sur cette extension et il y a beaucoup de choses à faire pour quelqu'un qui a envie de prendre son temps et de découvrir les zones en profondeur.

Quels ont été les moments les plus agréables ?

Ce que je retiens le plus, c'est l'ambiance sur le vocal. Même si nous étions très fatigués, nous n'avons pas arrêté de rire, de plaisanter. Même si parfois nous mourions, c'était en riant. Nous avons vraiment privilégié l'amusement, pas tant en terme du jeu mais surtout par le fait d'être ensemble et de partager ces bons moments avec tous ceux qui passaient sur le vocal. Je n'ai jamais été seul durant ces 42 heures, il y avait toujours quelqu'un pour relayer celui qui partait. Même lorsque mes compagnons d'aventure ont rendu les armes, d'autres personnes de la guilde étaient présente sur le canal de guilde et sur le vocal et même par l'application Rift Mobile pour ceux qui étaient au travail et prenaient régulièrement des nouvelles. Il y avait vraiment une ambiance particulière que j'ai beaucoup appréciée !

J'ai aussi été beaucoup contacté par des joueurs que je ne connaissais pas forcément, surtout durant mon dernier niveau, et qui voulaient savoir où j'en étais, qui m'encourageaient à continuer pour arriver avant telle ou telle autre guilde...

Qu'est-ce que tu as le plus aimé dans l'extension ?

La diversité des quêtes, celles où il faut se transformer pour les réussir, celles où il faut prendre le contrôle de monstres, bref : ne pas toujours avoir à aller tuer des monstres ou ramasser des objets.

Quel a été le pire moment ?

Ça a été l'arrivée à Morban : nous avions mal calculé notre coup et nous étions vraiment trop bas niveau par rapport à la zone. Nous étions obligés de tuer les monstres un par un et ça nous a miné le moral. Ça a été le moment le plus dur mais nous avons fait demi tour et sommes vite partis !

Qu'est-ce qui t'a déplu dans cette phase de montée des niveaux ?

La faune de Storm Legion. Je me suis senti floué quant à la faible diversité des monstres. J'ai eu l'impression de me battre contre des rhinocéros et des chiens durant mes dix niveaux. Il n'y a pas une seule zone où il n'y en avait pas. J'ai trouvé que c'était toujours les mêmes monstres. L'avancé dans les cartes ne permet pas de découvrir de nouveaux adversaires.

J'ai aussi trouvé dommage que, sur certaines zones, les monstres sont si éloignés les uns des autres qu'il est nécessaire de prendre sa monture pour les rejoindre. Peut-être un peu trop désertique même si c'est normal puisque ce sont des zones dévastées.

Des regrets ?

Celui de n'avoir pas fait un streaming de nos aventures sur lequel nous aurions pu partager notre avancée comme nos éclats de rire. Si nous avions su que certains joueurs auraient aimé nous suivre pendant qu'ils avançaient plus tranquillement, nous l'aurions probablement fait (si nos machines et nos connexions nous l'avait permis aussi...)

Rift: Storm Legion

Et maintenant que tu es 60, que fais-tu ?

En fait, c'est là que le jeu commence réellement, c'est à ce moment-là que ça devient important. La phase de montée d'expérience, ce n'est rien, c'est juste un petit moment à passer, c'est le plus rapide. Maintenant, c'est là qu'il va y avoir besoin de patience : il va falloir monter des réputations au maximum pour avoir les essences planaires, il va falloir monter nos métiers, les failles de chasse, il va falloir faire et refaire les donjons pour avoir le matériel nécessaire pour aller en donjons experts qu'il faudra aussi faire et refaire pour obtenir le matériel pour les raids... Et puis il ne faut pas oublier les exploits ! C'est important les exploits !

Nous passons aussi pas mal de temps à aider les joueurs de la guilde à monter leurs niveaux. Nous organisons des sessions de failles de chasse par exemple.

Vous faites aussi beaucoup d'instances : comment les trouvez-vous ?

Assez originales, des petites choses qui les démarquent les unes des autres et de ce qu'on connait déjà. Nous avons hâte de voir la version experte parce que déjà en version normale, elles ne sont pas particulièrement faciles. C'est comme un retour au tout début des donjons experts de Mathosia : la découverte (souvent dans la douleur), retrouver les bons réflexes, avoir une vraie composition de groupe avec tank, heal, assist. Il y a du défi et ça fait du bien d'en retrouver puisque depuis la mort de Laethys nous ne nous sentions pas vraiment en danger.

Es-tu prêt à recommencer pour la prochaine extension ?

À vrai dire... Euh... Ma compagne va accoucher aux environs du 30 novembre, c'est son premier enfant, il aurait pu arriver en avance, mardi soir à 20h30 comme demain... Donc c'était assez tendu aussi par rapport à ça. Et c'est peut-être aussi ce qui m'a fait me dépêcher puisque mon temps de jeu après ne sera plus le même. Du coup, je ne suis pas sûre d'avoir autant de marge la prochaine fois. J'aurais d'autres obligations dans ma vie réelle.

Ta compagne est-elle joueuse aussi ?

Pas du tout.

Comment a-t-elle pris ton projet de monter ton perso 60 sans t'arrêter ?

Depuis que la date de sortie de l'extension a été dévoilée, je l'ai préparée psychologiquement : « Tu ne vas pas me voir beaucoup pendant quelques jours ». Comme elle me connait et qu'elle sait que j'ai déjà beaucoup restreint mon temps de jeu pour elle, elle a compris que ce ne serait que temporaire et l'a accepté sous condition que nous partagions nos repas et que je n'oublie pas de sortir le chien. Mais bon, d'ici la prochaine extension, c'est peut-être mon enfant qui prendra le relais sur le jeu pendant mes pauses...

D'ailleurs, pour en revenir sur le point de la conciliation entre la vie en dehors et à l'intérieur du jeu, j'aimerais souligner que contrairement à ce que peuvent penser certains, les joueurs niveau 60 de la guilde à ce jour travaillent ET ont une vie familiale.

Est-ce que tu as un petit mot à ajouter ?

J'aimerais remercier les copains ! J'ai vraiment été poussé par tous les joueurs de ma guilde et j'ai un gros remerciement à leur adresser ainsi qu'à tous ceux qui m'ont accompagné durant ma progression et qui ne m'ont jamais abandonné. Je crois que je ne peux pas demander mieux à ces gens avec qui je joue tous les jours.

Est-ce que tu as un conseil pour ceux qui sont encore en train de monter leurs personnages ?

N'hésitez pas à grouper. C'est là que se trouve le plaisir. Même si le jeu ne le nécessite pas toujours, c'est en groupe qu'il y a le plus d'amusement. Cela permet en plus de tuer plus de monstres d'un coup, de ne pas se préoccuper des agressivités malencontreuses. En groupe, nous sommes plus forts.


 

Merci beaucoup à Blurbb de nous avoir accordé de son temps et d'avoir eu la patience d'attendre une bonne semaine entre cette interview et sa publication