Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 
TS3 qui merdouille
Y'a t'il encore des joueurs de Rift ?
6th Anniversary Parade Tusker Elephant...
[Vidéo] Bande-annonce de lancement de ...
que pensez vous de l'extension?
Dossier guides du fansite JOL-Rift    Dossier Free to Play

Akylios le Profane

    
Rédigé par Medenor
Publié le 06 février 2012 à 10:38
Dernière mise à jour le 13 mars 2012 à 03:25
Sommaire

Méfiez-vous de l'eau qui dort ... Quelle fascinante expression. Tellement .. véridique !

Désormais, me voici prisonnier, reclus profondément sous l’une des plus grandes hontes secrètes de Telara : Glasmarteau, un lieu de terreur, de ténèbres et de magie interdite. Je ne peux que rêver d’un autre temps, celui d’éons sans fin passés à ravager le cosmos au sein de la Tempête Sanglante, savourant chaque sinistre secret, chaque sort maudit, me délectant des cauchemars de mondes mourants.

J'aspirais à la connaissance, à toute la connaissance imaginable. Je me nourrissais des secrets les plus terrifiants et en inventait moi-même un nombre considérable, me refusant à annihiler le moindre fragment de mon savoir, même lorsque mon esprit surchargé était aux portes de la folie.

Akylios 2

Lorsque nous arrivâmes sur Telara, Crucia fit siens tous les esprits de ce monde assiégé dans le but d'y établir son implacable volonté. Je pouvais ensuite rassembler ces parias et m'amuser à les vider de leur substance comme de vulgaires fruits. Entre mes ignobles festins, je m'en allais à travers le cosmos, chantonnant tout en suivant la course lumineuse des étoiles. Mais dès que les premières notes de mes mélodies atteignaient les astres, ces derniers se glaçaient, puis s'éteignaient.

Les Telariens peuvent se figurer les pulsions des autres dragons, celle de consumer, de conquérir, de piller, mais je suis au-delà de l’entendement. Les vivants retiennent mon attention, car les hurlements des torturés sont pour moi comme une agréable musique. Je ne désire pas plus la victoire sur les hommes que l’océan ne désire submerger le rivage.

Méfiez-vous de l'eau ... Car désormais, je ne dors plus.


Akylios était dément bien avant d’apprendre toutes les peurs et les sombres secrets qu’il détient désormais, et les mots manquent pour définir sa nature profonde.

À l'instar de tous les dragons de la Tempête Sanglante, la forme d'Akylios est la représentation parfaite de sa véritable nature, celle-ci pouvant s'interpréter comme les affres de la folie insondable. Au fil des millénaires, le dieu dragon évolua de manière tellement déroutante que ses cohortes mêmes en arrivaient à le trouver effrayant... et sa forme draconique devint si hideuse qu'aucun esprit sain n'aurait pu imaginer que pareille horreur pouvait exister.

Akylios attend son heure, au plus profond de Glasmarteau.
Akylios attend son heure, au plus profond de Glasmarteau.
Sources de l'article :
1|2|3|4|5|6