Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 
[Vidéo] L'extension Storm Legion s'ann...
[Actu] Rift en 2018 : un serveur « Rif...
des nouvelles de Rift Prime?
comment se porte le jeu au niveau max?
Discord
Dossier guides du fansite JOL-Rift    Dossier Free to Play

L'ouverture.

    
Rédigé par Eliel, Grelys
Publié le 19 novembre 2013 à 21:12
Dernière mise à jour le 19 novembre 2013 à 21:12

Journal de Telara :: Eliel | Grelys

Sommaire
  • 1. L'ouverture.

Ce jour là, j'arpentais les terres arides des gorges écarlates, à dos de mon fidèle Vayiuu beige. 
J'avais rendez-vous avec un Grand Maître tailleur au pied de l'ascenseur des bois meurtris,
le grand maître de Méridian ayant pris congé quelques temps, et j'ai reçu une missive de ce brave homme, promettant de m'apprendre les plus grands secrets de la couture. C'était l'homme le plus convoité de Télara, et j'en avais l'exclusivité. 

Cela faisait longtemps que je m'essayais à la couture, ma besace était ornée de tissus en tous genres, du vieux tissu de jute à l'exquis tissu de mousseline, tous récupérés lors de marchés à l'entrée de Méridian. 
Je continuai donc ma route, sous la chaleur du climat désertique.
Je fis un détour par un petit camp au bord de la route, afin de reposer les jambes de mon destrier et me désaltérer un moment. 
Au loin, on pouvait distinguer les drakes survoler le continent, sûrement à la recherche de proies. J'ai toujours admiré l'élégance de ces créatures volantes, mais l'on m'a répété cent fois qu'il ne fallait pas trop s'en approcher, leur instinct de busard serait capable des pires afflictions afin de satisfaire leur estomac.

Après un bref repos, je repris ma route. 
La chaleur était de plus en plus insupportable. Heureusement, je portais une tenue en tissu confectionnée spécialement pour l'occasion. Les pas de ma pauvre monture se faisaient de plus en plus lents...

Tout à coup, je vis le ciel s'assombrir, une ambiance démoniaque prît le dessus. Mon destrier s'arrêta, me propulsa hors de son dos, et prît la fuite. En tombant, je me cognai la tête sur le sol. Un peu sonné, j'eus quelques difficultés à réaliser l'évènement...
Malgré ma vue floue, je remarquai des nuages sombres couvrir le ciel. Pas de simples nuages d'automne, non, des nuages noirs et ternes, évoquant le diable et le chaos... 
Une aura démoniaque entoura mon corps, je ne pouvais plus bouger, plus réfléchir, une voix sèche et menaçante hantait mes pensées : "La légion de la Tempête aura raison de vous !" Elle se répétait et raisonnait dans ma tête, je n'avais le contrôle de rien, j'étais bel et bien ensorcelé... 
Devant moi, une déchirure se fit dans le ciel, une déchirure sombre et profonde. Elle frappa le sol avec une telle ampleur que le chemin se fissura... 
Autour d'elle, un théâtre machiavélique prenait forme, des monstres issus des pires contes renégats en sortaient, cette fois-ci, malheureusement, ils étaient bien réels...
Je ne ressentais plus rien, la voix continuait d'habiter mes pensées, comme si mon âme était possédée. 



Mais qu'aurais-je pu faire ? Moi, un modeste tailleur de Méridian? Arrêter toute une horde de créatures sanguinaires ? 
Cela me rappela les vieux contes Kélaris que l'on narre aux enfants pour ne pas qu'ils s'aventurent trop loin du village. Ils racontaient que Régulos créait ces déchirures à des fins dévastatrices et que, pour ce faire, il envoyait ses serviteurs les plus redoutables. 

Mais c'est impossible ! Ça ne pouvait pas être une faille. Les failles n'existent que dans les contes. Elles sont réservées aux Héros utopiques de la littérature Télarienne... 
Je devais me rendre à l'évidence, ce cauchemar prenait vie devant mes yeux... 
Ces premiers mots étaient lourds, mais ce n'était que le début d'un long chapitre...

Grelys.

1|2