Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 
[Actu] Rift en 2018 : un serveur « Rif...
Discord
Retours de joueurs
[Actu] Mise à jour 4.3 : le Bastion d'...
Problème démarrage - menu
Dossier guides du fansite JOL-Rift    Dossier Free to Play

Les Ravens et leurs mélanges de fluides

    
Rédigé par Nakora
Publié le 23 février 2013 à 11:55
Dernière mise à jour le 30 avril 2013 à 08:21
Sommaire

Avec une verve dense sur le forum officiel, une grosse représentation lors de la soirée communautaire de la Paris Games Week 2011 et bien sûr avec une présence permanente et abondante en jeu, les Ravens semblent être partout depuis le lancement de Rift. Découvrons aujourd'hui un peu plus à propos de cette guilde très active et aux spécificités particulières.

Logo Ravens

Les Ravens sont une guilde protégée, une espèce endémique en voie de disparition. Dieu avait fait une liste des projets qu'il devait abandonner parce que trop dangereux pour l'Humanité... Et nous on a été oubliés on est passé à travers mais fallait pas !

Sous l’égide du Girl Powa… ou pas ?

Le Girl Powa ? Qu'est-ce que c'est ?

  • C'est une légende
  • Non, non, non, ce n'est pas une légende : c'est la vérité

Le Girl Powa est une notion qu’il est difficile de manquer au contact des Ravens et qui semble les diviser amicalement.

Mako, GM des Ravens se targue d’avoir un « fluide pour trouver des gonzesses (IRL) à guilder » par conséquent, la guilde est dotée d’une forte représentation féminine. Ces dernières ont donc fait jouer la carte du Girl Power. Et Lhaorens, la femme IRL de Mako, « fait office de chef de cette merd* ».

« Étrangement », les avis des membres de la guilde sont partagés sur le sujet. Ainsi, quand Mako annonce :

J'ai promu des filles au rang de sage (ndlr : officier des Ravens)

Les réponses simultanées sont :

  • Elles ne se sont plus senties pisser
  • Nous avons pris le pouvoir.
  • Elles commençaient à la ramener un petit peu trop alors on leur a laissé croire qu'elles avaient du pouvoir. C'est une grande illusion en fait !

Une chose est sure, c'est un sujet de discussion qui revient souvent et qui risque de continuer à revenir encore pendant longtemps sans que personne ne sache où est la vérité.

Un duo humoristique intarissable

Hawk et Missclick
Hawk et Missclick

Une guilde, c'est avant tout une somme d'individualités. Chez les Ravens, comme ailleurs, chaque individu se démarque des autres à sa façon mais il y a tout de même un duo particulier qu'il est difficile d'ignorer : le duo Miss – Hawk.

  • Avec Hawk, on est au cœur de l'humour ! C'est un coup de foudre humoristique...
  • Qu'on ne s'explique toujours pas... C'est pas tellement qu'on cherche une explication mais plutôt une solution ! Et on n'en trouve toujours pas.
  • Surtout qu'en plus il y a un problème de synergie : on s’entraîne l'une l'autre. C'est catastrophique.

En effet, si la présence de l'une suffit à voir fleurir des jeux de mots plus ou moins bons, l'arrivée de l'autre les voit se démultiplier à vitesse maximum. Ça tourne parfois à une telle profusion que ça en devient un sujet de taquinerie par les autres membres de la guilde :

Avant de pouvoir partir en raid et tout ça, on passe quelques heures avec elles. Si on tient la pression, c'est bon, on est prêt partir en raid.

Et même si parfois ça donne l'impression d'être contagieux, elles remettent les choses à leur place :

Pour la centième fois : l'humour n'est pas une MST !

Une guilde multi-jeux mais une guilde avant tout

Ravens

Issue d'une guilde composée exclusivement de personnage feminins (les Amazones sur Aion), les Ravens ont vu le jour sur Rift en changeant pour une guilde multi-sexe (et avec le girl powa).

Si le contraste avec Aion n'a pas été facile à encaisser au niveau graphique, Rift est, petit à petit, devenu la base arrière de la guilde.

L'objectif d'avancée sur ce jeu n'est pas très haut niveau :

On avance tranquillement, on essaye de ne pas laisser des gens sur le carreau, on essaye d'impliquer chacun, à notre vitesse, en prenant en compte nos contraintes IRL. Ce sont autant de facteurs qu'il faut gérer au jour le jour et sur la durée.

Rift

Puis la guilde est devenue multi-jeux avec des joueurs qui naviguent entre différents jeux mais qui continuent à jouer ensemble. Et ce sont environ 80-90 joueurs qui forment ainsi la guilde, tous supports confondus et ils sont quasiment tous actifs.

À l'heure actuelle la guilde évolue essentiellement sur 2 supports : Rift et Guild Wars 2. Les joueurs jouent à l'un ou l'autre, voire aux 2. L'objectif est de continuer à étoffer le panel avec probablement Elder scroll online, Defiance,...

Tu navigues au sein de la guilde et si tu y es bien, tu y restes. Le but c'est que la guilde ne soit pas cloisonnée par jeu. Nous sommes une guilde, une entité qui propose différentes activités et le joueur, à l'intérieur de cette entité, navigue sur les jeux qui l'intéressent en fonction de ses envies : 2 mois par ci, six mois par là... Il va, il vient mais il reste toujours un Raven. La volonté est que les joueurs d'un support connaissent aussi ceux des autres supports et pour ça le forum sert de lien.

Le forum revêt donc une réelle importance car un joueur, même s'il est très actif en jeu mais ne l'est pas sur le forum, ne pourra pas fonctionner avec le reste de la guilde. Beaucoup de choses se passent sur le forum. C'est un peu la vitrine des Ravens à l'extérieur du jeu. Il est important pour chacun de participer aux deux sans pour autant devoir poster tous les jours mais au moins y passer pour se tenir au courant des activités de la guilde, de ce qui est proposé, des sorties et « patin couffin ».

Le vocal est également privilégié :

Une guilde comme la notre est assez compliquée à gérer parce qu'on ne propose pas, comme d'autres guildes, de n'utiliser qu'un média de communication en jeu. Nous utilisons aussi bien le vocal que le canal de guilde et de temps en temps il est nécessaire de remettre les choses en place avec ceux qui n'utilisent pas les 2 canaux.

« Ce n’est pas sale, ton corps change… »

Il y a d'ailleurs quelque chose de très remarquable sur le vocal des Ravens, très bien résumée par cette intervention de l’un des membres lors de l’interview :

Les Ravens sont tout à fait chastes et purs.
Nous sommes des ascètes. Nous pratiquons le jeûne. Nous refusons toute implication dans la violence sexuelle, sociale et viticole. Nous sommes les Mormons du monde du jeu vidéo.
Notre timidité est légendaire, nous avons du mal à nous dévoiler, nous sommes des secrets.
Et surtout nous sommes chastes.
Venir chez nous, c'est un peu comme aller au Vatican... Sans les enfants...

Si vous avez déjà eu l’occasion de faire un tour sur leur vocal, vous noterez ici le second, voire troisième, voire quarante-deuxième degré de cette citation… En effet, si les Ravens ne recrutent que des joueurs majeurs, ce n’est pas par hasard.

 
Ravens dans tous leurs états

« Nous avons tendance à pousser le mot "mature" dans ses derniers retranchement. Nous n'avons pas de tabou. »

Si vous vous dites : « Ça parle de sexe quoi… C’est pareil dans ma guilde ! », c’est possible : ça arrive dans de nombreuses guildes voire toutes. Mais aussi souvent, avec un tel aplomb et à un tel niveau de détail et de perversion, rien n’est moins sûr !

Certains ont même entendu sur des vocaux de raid pick up : « Des Ravens ? On va peut-être éviter : ça va encore parler sexe toute la soirée »

Si vous n'y croyez pas, n’hésitez pas à tester...

Une devise : « Amitié, famille et mélange de fluides »

Mais il arrive quand même qu'au matin avec le café on parle de choses très différentes comme la peinture, la politique, le cinéma... Nous ne sommes pas QUE des obsédés, nous avons aussi autre chose à partager. Nous sommes très éclectiques et très proches les uns des autres. Ça dépasse le cadre du tas de pixel ou du raid. Quand il y a des soucis, des baisses de forme, le gamin qui fait les dents, l'inspecteur des impôts qui fait un redressement, on est là. On en discute.

Bien sûr, rien n'est idyllique pour autant : de temps en temps il y a des coups de gueule mais ça n'empêche pas l'affection. Chaque joueur rejoint la guilde avec son caractère, sa façon d'être et doit accepter une règle primordiale : il ne faut pas tout prendre au premier degré. Et il faut aussi, bien entendu, prendre en compte les différentes affinités et antipathies, il faut toujours être sur le qui-vive pour regarder qu'il n'y ait pas de clans qui se forment, de grandes dissension qui s'installent, etc., et intervenir au plus vite pour éviter les dérapages. Parfois il y a besoin de taper un peu du poing sur la table.

Qui plus est, la guilde va bien au delà du jeu puisque deux grosses rencontres IRL sont organisées chaque année et complétées par des rencontres de proximité plus nombreuses. Ce sont autant d'occasions de vérifier que la folie qui habite les Ravens ne s’arrête pas une fois le PC éteint, surtout lors de la rencontre de l'été qui dure trois jours complets, emplis de délires continus. Ce sont aussi des occasions d'alimenter le « nichonscope » et le « fessoscope » proposés par la guilde sur le forum.

La guilde, tu l’aimes ou tu la quittes

Le nouvel arrivant dans la guilde détecte très vite s'il correspond à la guilde ou s'il préfère prendre la fuite. « Soit il rentre dans le moule, soit on le démoule. »

En effet, Mako explique :

J'ai le gkick très facile. À partir du moment où je sens que tu ne rentres pas dans le moule, soit je fais en sorte que tu décides de partir par toi même, soit je te déguilde.

Mais il est vite repris :

Il montre une image de méchant mais ce n'est pas le grand méchant « si t'es pas gentil il te vire ». Ce n'est pas une histoire de « pas gentil » mais plutôt une histoire de participation à la vie de la guilde. S'il ne passe pas sur le forum par exemple, le joueur manquera une partie trop importante de la vie de guilde pour que ça fonctionne et souvent il partira spontanément. On apprécie que les joueurs soient un minimum présents, qu'ils participent à la vie de la guilde. Et pour ceux qui ne se soucient pas vraiment de la guilde, Mako sait prendre la décision qu'il faut et nos chemins se séparent. Il s'agit d'un main de fer dans un gant de velours.

 

 

Rift

Témoignage :

Je suis content de jouer dans cette guilde parce que psychologiquement, tous les jours, j'avance...


Par contre, une fois à l’intérieur, pour en ressortir, il faut le faire exprès : il faut être très difficile à vivre pour ne pas convenir aux Ravens.


 

Les Ravens sont donc une guilde hétéroclite avec un fort Girl Powa contesté par un aussi fort Boy Powa et où le mélange de fluide et l'humour sont les maîtres mots. Néanmoins, il faut avoir le cœur et la sensibilité bien accrochés pour s'y sentir chez soi.

1|2|3|4