Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 
[Vidéo] L'extension Storm Legion s'ann...
[Actu] Rift en 2018 : un serveur « Rif...
des nouvelles de Rift Prime?
comment se porte le jeu au niveau max?
Discord
Dossier guides du fansite JOL-Rift    Dossier Free to Play

L’Ordre Draconique – La diversité des genres

    
Rédigé par Nakora
Publié le 16 mai 2013 à 19:27
Dernière mise à jour le 30 mai 2013 à 00:01
Sommaire

L’Ordre draconique est une guilde Role Play qui fait la guerre aux idées reçues en cumulant les activités propres à ce choix de jeu (comme des événements RP de plus ou moins grande envergure, une utilisation poussée du housing de Rift) à une avancée PVE qui n’a rien à envier à nombre de guildes composées de joueurs dits « casuals ».

Rift

Découvrir Rift par un angle Role Play

Dans l’Ordre, chaque personnage a son histoire et chaque joueur incarne son personnage. Aussi surprenant que ça puisse paraître à ceux qui n’ont pas fait ce choix de jeu, l’histoire de chaque membre de l’Ordre commence par une renaissance en tant qu’Elu dans une Telara menacée par les plans et chacun de leurs dragons. Chacune de ces renaissances n’a de sens que si l’Elu se montre digne de sa résurrection et pour cela, ils doivent combattre. Ils doivent combattre les invasions des plans, refermer les failles mais aussi se rendre dans les donjons en groupe comme en raid pour défier les pires ennemis de Telara.
Aussi, pour intégrer l’Ordre, chacun de ses membres prête un serment lors de la cérémonie RP d’intronisation :


Notre histoire commence lorsqu'un soir, après une longue veillée d'armes sur l'ïle de Vérivage, des combattants de toutes races et des contrées les plus éloignées se sont retrouvés, conscients qu'isolés ils ne vaincraient pas la puissance des plans... Ils prêtèrent donc serment, au matin, se jurant de ne déposer les armes qu'à la vue du dernier des dragons, gisant à leurs pieds, victimes de leur courroux...

Le Role Play comme justification des raids

Derrière cette orientation RP, se cache une volonté affirmée de ne négliger aucune des possibilités du jeu. Ainsi, l’Ordre organise deux à trois soirées de raid par semaine. L’un des objectifs est de faire en sorte que chaque membre ait eu l’occasion d’aller au moins une fois dans chaque donjon (de groupe ou de raid) pour connaître toute l’histoire offerte par Rift. Peut-être qu’il est possible de considérer que cela constitue un retard dans l’avancée de la guilde. L’Ordre voit ça comme une avancée au rythme qui leur convient et leur permet de concilier les envies de tous leurs membres et de faire découvrir à chacun les envies des autres.

A l’heure actuelle, les membres ont eu l’occasion de visiter et re-visiter tous les donjons et raids pré-extension, d’écumer les donjons experts de Storm Legion, de décimer chaque semaine le Triomphe de la Reine Dragon et de s’atteler à la Tempête de glace où Gelidra à récemment succombé sous les coups conjoints des membres de l’Ordre, des Nomades et des Ravens lors d’une soirée amicale de découverte du donjon.

Si les échanges écrits en canal dire restent RP durant ces sessions, l’organisation, elle, est plus classique avec tous les joueurs en vocal et un à deux raid-leader pour donner les consignes.

Le RP et le JcJ

Gardienne d’origine, avec l’évolution des relations inter factions, la guilde accepte aujourd’hui quelques joueurs renégats et des dissensions RP émergent entre les gardiens les plus convaincus et les renégats les plus sceptiques. Cela se traduit par des piques fréquentes des uns envers les autres sur le vocal ou les canaux de discussion et la présence très régulière des concernés sur les champs de bataille. Le tout dans la bonne humeur et la taquinerie.

- Par contre y a un problème dans le jeu... un petit problème...
- Les renégats ?
- Non les renégats c'est bien vu qu'on les tue ! Mais le PVP, c'est devenu trop simple !

Le RP au jour le jour

Si la guilde est intrinsèquement RP, elle n’est pas pour autant enfermée dans des règles strictes et contraignantes. Ainsi, chacun pratique son propre RP à sa façon que ce soit sur le canal guilde (grâce à des orbes de communication), sur le canal dire, dans les dimensions des membres ou celle de la guilde. Il s’agit d’un ton donné aux différents échanges, d’un respect qui se construit dans les interactions.
Ce RP qui déborde aussi un peu sur le vocal de l’Ordre avec, notamment, l’utilisation du vouvoiement des joueurs les uns envers les autres selon la hiérarchie de la guilde et/ou les affinités de chacun. Si cette pratique peut paraître surprenante au premier abord, il est visible qu’elle est naturelle pour les membres de la guilde.

Outre cette pratique de base du RP, l’Ordre organise régulièrement des événements RP qui les rassemblent. Cela va de rencontres organisées à fréquence variable selon l’actualité de la guilde à des rencontres à plus grande échelle grâce à la Taverne qui a été inaugurée le 15 mai dans laquelle un événement mensuel sera ouvert à tous les joueurs voulant partager un moment de RP que ce soit en mode découverte ou confirmé.

L'objectif "ultime" de la guilde est donc de mélanger les genres ensemble : faire découvrir le RP aux raideurs, le raid aux rôlistes, le pve aux pvpistes, etc... Pas une mince affaire, mais ça vaut le détour

L’Ordre des constructeurs

Rift

Ceux qui apprécient cette fonctionnalité de Rift auront noté que les membres de l’Ordre ont frappé un grand coup en investissant les Dimensions dès les premiers jours de l’extension.
Ainsi, la Dimension de guilde a été construite en trois jours par l’équipe d’encadrement de l’Ordre leur offrant un lieu de réunion au caractère majestueux et aux finitions très soignées.

- Nous avons été séquestrées par le Consul pendant 48h
- Elles ont eu le droit de manger quand même...

Notre dimension de guilde était un objectif à relativement court terme. Il fallait qu'on se positionne nous, par rapport à ce qui nous constitue, c'est à dire ces moments RP, ces moments de jeu et quel meilleur endroit que la dimension de guilde pour fonctionner là dessus ? On s'y rassemble avant de partir en raid, on veut essayer d'y donner une vraie vie et pas seulement l'aspect vitrine qu'on peut y voir mais vraiment faire vivre le système.


Préparée bien en amont de Storm Legion, l’arrivée des dimensions a été l’occasion pour les joueurs de la guilde de laisser leur créativité s’exprimer et ce, dans toutes les directions. Chacun y appose sa patte, y laisse son imaginaire se développer. Aujourd’hui encore, l’arrivée des dernières dimensions comme celle de Cricrécelle et surtout celle d’Ombrelune est l’occasion pour certains de construire des demeures supplémentaires ou de remplacer les premières par de nouveaux projets. Si vous n’avez pas vu le galion d’Astagar, c’est maintenant trop tard et un nouveau projet se prépare dans les collines d’Ombrelune. Certains des membres, au contraire, ont choisi de ne pas changer de projet ou plutôt de renouveler sans cesse les projets de leur dimension offrant ainsi à leurs visiteurs de venir et revenir encore pour découvrir chaque nouveauté (ce qui vaut d’ailleurs un haut du tableau des +1 au Légat Hehn depuis le commencement).

Je pense que ce qui nous caractérise aussi et fait que nos dimensions sont un peu différentes, c'est la capacité qu'ont certains de nos joueurs à y passer des heures et des heures, sans rien faire d'autre, simplement pour travailler un imaginaire qu'on met, nous, en jeu à chaque fois qu'on se retrouve puisqu'on est tous nos personnages à ce moment là et donc nos dimensions revêtent cette importance particulière de servir de cadre à la vie de nos personnages qui sont vraiment un bout de nous même et pas seulement des stats ou une efficacité. Et je pense que c'est aussi, peut-être, ce qui fait la différence.

Si cet intérêt pour les dimensions est largement partagé par les membres de l’Ordre, il démontre la grande diversité de leurs personnalités et de leurs univers. Outre le coté esthétique et parfois même artistiques des dimensions, elles sont aussi un vecteur de rencontre. Bien sûr, elles donnent lieu à des rencontres RP entre membres de la guilde ou amis mais elles sont aussi l’occasion de découvrir des joueurs extérieurs à la guilde que ce soit pour des échanges de matériaux et de conseils ou pour des visites guidées ou non. En effet, nombre de joueurs de l’Ordre avouent passer pas mal de temps à découvrir les dimensions des autres au gré du bouton « aléatoire » ou des recommandations des uns et des autres. Et cet intérêt s’étend au-delà du serveur Brisesol puisqu’ils ont des rerolls sur les autres serveurs qui leur servent à ça.

La guilde a également organisé plusieurs concours internes au sein des dimensions :
ameublement d’une dimension avec des objets imposés
création d’objets dimensionnels en nombre limité d’items (œuvre d’art, fauteuils)
La variété des résultats obtenus démontre aussi bien l’ampleur des possibilités offertes par cette fonctionnalité que la diversité des imaginaires de chacun.

L’Ordre, une aventure de deux ans et deux ans d’aventures

La création


>Il y a fort longtemps, un guerrier niveau 25 (Astagar) s'est rendu compte qu'il dépensait des fortunes en boissons et usait des réapparitions en permanence. Il a rencontré une clerc (Elodril) qui en avait assez de prendre des coups. Le binôme qui allait créer la Garde Draconique était né…

Le but initial était de permettre aux joueurs hybrides de trouver un endroit qui leur permette de combiner RP, JcE, JcE haut niveau, JcJ et artisanat. Partie de deux personnes, elle s’est installée sur Tempête et s’est étoffée petit à petit sans se presser jusqu’ à atteindre une cinquantaine de joueurs actifs dont une trentaine connectés régulièrement.

Organigramme

Ainsi, au mois de mai 2011, Astagar et Elodril sont devenus les Consuls de l’Ordre soutenus par les Légats, ils ont été rejoints pas les Générales, l'émissaire et les chevaliers draconiques. Si chacun d’eux apporte sa pierre à l’édifice dans l’aide à l’encadrement et à l’organisation de la guilde, ce sont tous les joueurs qui participent et proposent des événements comme des rencontres informelles.
Avec ses effectifs plus restreints à l'époque, la guilde s’est essayée à des fonctionnements en alliances mais ces tests ne s’étant pas montrés concluants, la Garde a alors décidé de monter sa propre structure de raid depuis environ un an ce qui leur permet de découvrir « les plus sombres endroits à leur guise et avec leur mentalité. Victoire et avancées n'étant pas inconciliables avec plaisir, partage et moments d'anthologies sur vocal »

La bataille pour Tempête

Et puis un jour, sans crier gare, le couperet tombe… La chute de Tempête est annoncée et la Garde va réagir.

Nous sommes un noyau de joueurs qui se sont dit « Ce n'est pas grave, nous allons faire face à ça » Nous nous sommes battus jusqu'au bout, notamment avec les Sang Antiques avec qui nous avions de grosses affinités. Quand les « négociations » ont commencé, nous nous sommes vraiment battus pour le serveur. Nous avons fait des vidéo avec plus d'une centaine de joueurs de Tempête pour essayer de faire bouger un peu les lignes. Nous n'avons pas réussi et c'est effectivement un grand regret. Nous avons perdu, autour de nous, toutes les petites guildes qui n'avaient pas forcément suffisamment de personnes avec un peu d'optimisme et nous le regrettons parce que ce sont des joueurs vraiment sympa qui avaient pleinement leur place dans le jeu. Nous avons perdu des amis RP, des opportunités RP mais nous sommes partis avec l'idée que nous serions bien là où nous serions tant que nous aurions envie d'y être.

La migration

Nous avons repris notre petit bonhomme de chemin. J'ai un peu motivé les troupes, un peu râlé, un peu grommelé, comme c'est mon habitude, en disant : « Attendez, ce qu'il va se passer maintenant, c'est un peu ce que nous allons en faire ».

Profitant de son arrivée sur Brisesol, la Garde Draconique est devenu l’Ordre Draconique prenant ainsi en compte l’évolution de ses effectifs (et cédant son nom originel à une autre Garde déjà en place sur le serveur). Toutefois le déploiement s’est bien passé même si les premières semaines n’ont pas été faciles pour des joueurs qui n’étaient pas habitués à se faire rabrouer sur leurs choix de jeu. Ils ont finalement été acceptés et se sont intégrés et continuent à construire l’histoire du nouvel Ordre Draconique.

C'est une autre diversité, une autre aventure mais on n'y a rien perdu je pense. Parce qu'au delà du RP, on fait le reste aussi et les événements, les raids, le système font que l'arrivée sur Brisesol, d'un petit risque, est devenue, sur certains points, une réelle opportunité.

Peu de guilde ont gardé la vocation RP après la migration, l’Ordre constitue l’une des plus grosses d’entre elles avec une volonté de voir le RP comme un état d’esprit plutôt qu’un but ce qui rend les moments partagés « plus intenses et immersifs ».

Le premier mai dernier, la guilde a atteint l’âge de deux ans qu’elle a fêté le 15 mai en inaugurant une nouvelle taverne RP.

Les spécificités de l’Ordre Draconique

Sa communauté

L’ordre table sur une communauté forte et soudée avec des objectifs communs :

Il n'y a aucune différence entre les membres en fonction de leur niveau ou de leur équipement. La Guilde n'a aucun prérequis par rapport à cela et il nous est arrivé souvent de repartir plusieurs semaines en arrière sur le plan JcE pour permettre à nos nouveaux membres de découvrir les premiers raids, pour les équiper, les aider dans leurs quêtes épiques. La guilde n'est pas scindée en 2 entre les joueurs au niveau 60 et ceux en phase de pex. Le Mentorat est d'ailleurs très utilisé chez nous et la solidarité n'est pas une valeur vaine, sinon à quoi bon jouer ensemble. Nous préférons passer du temps, quitte à avancer plus doucement, mais tout ensemble. […]
Comme on avance doucement, on a envie d'avancer vraiment. C'est à dire à l'abri de gens qui consomment le jeu. Je crois que c'est ça. On n'a pas envie d'être rejoints par des gens qui au bout de trois semaines vont trouver que ça ce n’est pas bien, que ça, ça aurait pu être mieux, ça c'est chiant, trop lent, trop rapide... Et en fait, on se donne ce droit, puisque après tout, on est sur un jeu et qu'on a décidé de jouer ensemble, on se donne ce droit de choisir avec qui on va être et on est assez regardants, pas sur le stuff, même pas sur les efficacités, ça on s'en arrange en raid après mais sur les états d'esprit. Je pense qu'on est très regardant là dessus. Il faut que ce soit des gens, pas forcément RP puristes du tout, mais ouverts et positifs. Ça je crois que c'est vraiment la moindre des choses.

Son amour du jeu

Ce qui représente l'Ordre Draconique c'est ça : être amoureux de l'univers. Il y a dans la guilde un nombre incalculable de gens qui sont abonnés jusqu'en 2014. Sans la moindre garantie sur le contenu mais présents parce que ce qui existe leur plait et qu’ils pensent que le futur leur plaira forcément. Ils en tireront leur parti mais ne sont pas en attente de se dire « j'espère que la prochaine extension sera bonne, sinon j'arrête ». Une majorité de joueurs de la guilde sont partis sur le fait de dire :

C’est notre univers. On se l'est approprié, il nous plaît. Qu'on soit sur Tempête, sur Brisesol, qu'il y ait des dimensions, qu'elles soient comme ci ou comme ça, que le guerrier ou le clerc se joue avec telle ou telle spé, on s'adaptera parce qu'on a cette patience par cette passion de ce qui nous entoure et qui nous fait vibrer tout simplement.

C’est donc un avenir radieux qui s’annonce pour l’Ordre Draconique dans un univers qu’ils aiment et qu’ils ont envie de partager. 

1|2|3|4