Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Le Plan de la Vie

    
Rédigé par Eliel
Publié le 30 novembre 2010 à 17:09
Dernière mise à jour le 26 mars 2011 à 16:38
Sommaire
Faille

La Faille

Au milieu d'un désert hostile et aride, se dresse devant vous une oasis ou regorgent de des plantes exotiques aux lourds fruits gorgés de jus. Des créatures jusqu'ici inconnues y vivent, affichant des tons de fourrure et de plumage aux nuances hypnotiques et surréalistes.

Ne vous fiez pas à un tel lieu, vos sens noyés par les parfums toxiques, par les goûts et les couleurs, dissoudront rapidement tous vos repères… Vous n'y prêterez pas attention mais ces plantes si fascinantes se profilèrent à une vitesse impressionnante et sans crier gare, la canopée deviendra si épaisse qu'elle en bannira le soleil. Sous vos pieds, des nuées d'insectes vous engloutirons, vous attirant dans leur sable mouvant vivant.

La Faille de la Vie c'est une masse de lianes et de racines qui s’étirent et s'entrelaçent pour étendre son influence. Fuyez, partez loin si vous voyez une liane fondre sur vous ! Prendre garde qu'elle ne vous attrape car alors, c'est une mort atroce qui vous attend.

 Le Plan


Dans les ténèbres qui m’enserrent,

Noires comme un puits où l’on se noie,

Je rends grâce aux dieux quels qu’ils soient,

Pour mon âme invincible et fière,

Dans de cruelles circonstances,

Je n’ai ni gémi ni pleuré,

Meurtri par cette existence,

Je suis debout bien que blessé,

En ce lieu de colère et de pleurs,

Se profile l’ombre de la mort,

Je ne sais ce que me réserve le sort,

Mais je suis et je resterai sans peur,

Aussi étroit soit le chemin,

Nombreux les châtiments infâmes,

Je suis le maître de mon destin,

Je suis le capitaine de mon âme.

 

Invectivus, W.E. Henley


Le plan de la vie n'est que plantes. Le ciel et le sol ont depuis longtemps disparus sous la terrifiante végétation exotique qui habite ce plan. Même entres elles, les plantes s'entretuent. La survie dans le plan de la Vie ne comprend ni coexistence ni compromis: les racines s’entrechoquent et se déchirent, tandis que les lianes s’entremêlent, déployant leurs épines pour mieux se mutiler. Seul subsiste la loi du plus fort.

L'endroit est féérique, tout en beauté mais qui ne connaît pas de repit, l’éternité a le goût amer du sang, de batailles incessante. Aussi aimant et cruel que peut l’être un enfant, une fée tourmentera le monde animal par ses tours et ses illusions, jusqu’à ce qu’elle se fasse happée par un raptor bondissant sur elle et qu’elle finisse dans sa gueule avide de sang. Les lianes progresseront alors autour du reptile, l’obligeant à fuir… jusqu’à ce qu’un troll des forêts l’attrape et lui broie l’épine dorsale contre un tronc d’arbre. Alors que le troll se repaît de sa chasse, l’arbre – en réalité la jambe d’un tréant – se déracine en s’élevant dans les airs et retombe lourdement sur le troll, le broyant à son tour. Se déplaçant pour la première fois depuis des siècles, le tréant cherche alors un nouvel emplacement pour s’enraciner, jusqu’à ce qu’il succombe lui aussi au poison d’une plante aux couleurs de l’astre solaire. C'est le cycle naturel du Plan de la Vie.

Les Créatures

Plan de vie - Satyre

Survivre est la seule obsession qui tourmente l’esprit des autochtones des Plaines de la Vie, happer la vie des intrus qui pourraient les supplanter est leur seul but.

Les créatures les plus dangereuses de Telara sont des envahisseurs originaires de ce plan. De lugubres loups déciment le cheptel local et des sangliers aux défenses tranchantes comme des rasoirs viennent à bout de leurs prédateurs naturels sans le moindre effort, des têtes distordues et bulbeuses rattachées à des bras suppurants, sans autre corps qu’une masse informe de feuillage. Le Plan de la Vie peut transformer le monde animal et la flore en abomination, tels les amalgames.

Les êtres issus du Plan de la Vie ont développé de nombreuses habilités dans leur éternelle lutte pour la survie. Des satyres frénétiques pillant un village pourrait faire émerger du sol des racines épineuses afin d’immobiliser et d’empoisonner leurs victimes. Tandis que des hommes-boucs recouvrent de leurs blessures en faisant repousser leurs membres comme les arbres recouvrent leur feuillage.

Vertécaille le Primordial, Dragon de la Vie

Vertécaille le Primordial est l’ennemi éternel de la civilisation, haïssant toute structure protégeant le faible ou muselant le fort.

Un article relatif à son histoire est disponible ici: lien

La Maison Aelfwar: le Culte

Un article relatif à leur histoire est disponible ici: lien

 

Rift Chronicles, épisode 0 - pages 15 16
1|2|3|4|5|6|7