Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Cabaliste

    
Rédigé par Eolan
Publié le 14 mars 2011 à 07:24
Dernière mise à jour le 04 février 2013 à 23:09
Sommaire

Présentation

Cabaliste

Manipulateur des énergies de la Mort et de l'Eau, le Cabaliste est un clerc craint et honni par ses pairs, car il est capable de faire déferler ces énergies sur un champ de bataille et de faire succomber les masses. Ces pouvoirs sont catalysés par des rituels et des sceaux que le Cabaliste doit déployer avant d'en utiliser le plein potentiel. Un ennemi averti ne laissera jamais à ce clerc le temps de développer son pouvoir, sous peine d'être emporté par des flots d'énergies ténébreuses avec ses compagnons.

Arbre d'Ame

Histoire du Cabaliste 


Cabaliste

La chaumière était un havre de putréfaction : des carcasses écorchées d’animaux pendaient du plafond, des piles d’ossements recouvraient le sol et des tas d’entrailles fumantes souillaient la table en bois. Un Kelari âgé se tenait à la fenêtre. Il se tourna pour faire face aux étrangers vautrés dans leur sang à même le sol de terre battue. « Beau travail, héros ! Nous voilà encerclés ! », les railla-t-il d’une voix flûtée.

Bien qu’Asias, le reclus, ait la réputation d’être fou, il n’exagérait rien. Les gobelins s'étaient frayés un chemin à travers le balancement des fougères et cernaient la clairière. Leur chamane dansait devant la chaumière de l’ermite, invoquant les élémentaires de feu pour grossir leurs rangs. Parmi les étrangers, une puissante Bahmi, à l’épée sinistrement dentelée, essaya de se relever mais ses blessures étaient trop graves et elle chuta à nouveau. « Les sarcasmes attendront. Nous devons nous battre ! », siffla-t-elle entre ses dents crispées.

Asias observa le groupe de blessés et émit un grognement de dégoût. « Les sarcasmes n’attendront pas. Restez ici, je me charge d’eux. »

Le vieux Kelari alla se tenir sur le seuil de sa chaumière, les gobelins rirent, émettant un son éraillé et se moquèrent de l’âge du vieillard. Asias fit un demi-sourire et traça un sceau dans les airs, invoquant le nom d’esprits anciens. L’ombre se rassembla à ses pieds et il regarda le chamane droit dans les yeux. Étrangement, le gobelin se figea alors que l’elfe s’approchait de lui. D’une voix grave aux accents cruels, il lui murmura : « Maelforge n’est plus, tes fidèles ne sont plus. Tu es seul, sans recours... c'est pourquoi tu ferais aussi bien d’abandonner tout de suite. »

Cabaliste

Le regard du gobelin fut soudainement submergé par un océan de terreur et de solitude. Il tomba à genoux, et émit une plainte aigue et brisée. Il tenta de lancer un sort au Kelari mais pour tout résultat, les gobelins qui l’entouraient tombèrent à leur tour, visiblement sous l’emprise de la douleur. Avant que quiconque ne réagisse, Asias conjura une vague de sombre malveillance vers eux, étouffant la clarté de la clairière et faisant tomber les gobelins comme des mouches. En même temps, il souffla sur les élémentaires de feu à l’aide d’eau glacée, les réduisant en de simples colonnes de vapeur.

L’Elfe fit un geste et des courants d’eau noire encerclèrent les gobelins survivants. Ils eurent beau hurler et griffer la terre, les eaux les entraînèrent vers l’ermite qui traça un sceau dans les airs et le plaça sur le gobelin du milieu. Libérant les eaux, il se retira à l’ombre de sa chaumière.

Le gobelin qui portait la marque tracée par l'Elfe regarda le symbole noir sur sa poitrine avant de se tourner vers ses compagnons. Après quelques secondes, rien ne s’était produit et il se prit à sourire avec optimisme. « Quel homme stupide, aucun… » Il fut déchiré en deux par une matière noire qui émergeait de sa peau, réduisant son corps en pulpe et tuant le reste de ses compagnons.

L’extermination était complète. Le Kelari se régalait du spectacle des corps sans vie, étalés devant lui, et ricanait doucement. Se tournant vers sa chaumière, il remarqua la Bahmi. Elle s’appuyait sur le chambranle de la porte et sur son épée. Elle le regardait avec une admiration mêlée d’appréhension. « De quel côté vous battez-vous ? »

Les yeux d’Asias s’étrécirent. « Du mien ! » Il se tût puis ajouta : « Je ne veux pas voir Telara brûler. »

La Bahmi hocha la tête et disparût dans la chaumière. Asias se mit alors en quête des biens de valeurs des gobelins, fouillant le champ de bataille à genoux.


1|2|3|4|5|6|7|8|9|10