Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Archonte

    
Rédigé par Eolan
Publié le 10 décembre 2010 à 11:32
Dernière mise à jour le 04 février 2013 à 23:52
Sommaire

Présentation

Archon

L'archonte est un mage de soutien qui a vocation de voler la force de ses ennemis pour la transmettre à ses alliés. Il est capable de détourner la force de son adversaire pour en faire de puissantes explosions de force pure. Pour réussir à voler le pouvoir d'un adversaire, l'archonte doit puiser dans son énergie vitale, ce n'est qu'alors qu'il pourra drainer l'énergie d'autres cibles et se revigorer. Entre ces phases, il est exposé à une attaque opportune qu'un adversaire réfléchi ne manquera pas de placer.

Arbre d'Ame

Histoire de l'Archonte


Archon
Archon

Le serviteur bahmi de l'Archonte toisa le Paladin Amardis. Ce dernier, peu habitué à la chaleur du désert, sembla gêné.

« Nombre de maîtres de guerre cherchent à s'allier avec l'Archonte Tahkaat. Son pouvoir assure la victoire à n'importe quelle armée. Quel précieux trésor avez-vous à offrir, en échange de son aide ? »

« Aucun. » répondit le Paladin. » Mon armée et moi-même en avons fait le serment : nous n'accepterons aucune solde ou prise de guerre. Nous allons combattre Laethys, la Reine de l'Avarice, et nous ne cèderons pas à sa cupidité.

L'Archonte, vêtue d'une tunique, se tenait sous sa tente, à l'abri des regards. Elle semblait méditer, enveloppée d'encens et d'épices qui brûlaient. La silhouette hocha la tête de manière imperceptible, et son serviteur lui rendit son regard en souriant.

«L'Archonte Tahkaat vous pense plus sage que vous ne le paraissez. Elle combattra aux côtés de votre armée, sa force vous assurera la mort du Dragon. »

Pour leur troisième semaine de périple, l'armée fut attaquée. Des constructions de pierre s'élevèrent dans le désert, hostiles. Se ruant en première ligne, Amardis vit la chaise à porteurs de l'Archonte exploser. Le Paladin mathosien courut vers l'explosion pour ne trouver tout d'abord que des débris rougeoyants.

Le serviteur de Tahkaat la tenait dans ses bras lorsque le Paladin les rejoignit. Le voile de l'Archonte avait glissé. Amardis leva les yeux pour la première fois vers Tahkaat et vit une femme eth émaciée et faible, se vidant de son sang sur le sable.

« C'est donc cela son grand pouvoir ? » hurla Amardis au serviteur bahmi.

Le Bahmi regarda Amardis, à la tête d'une grande croisade, comme s'il jetait un regard réprobateur à un enfant ingrat. « Regardez votre armée, vous qui venez du Nord. »

Amardis était stupéfaite. Encerclés par les rochers et les flammes, leur peau semblable à de la pierre, chacun de ses soldats, des plus durs à cuire aux plus jeunes qui, la saison passée, n'étaient encore que de simples bergers, se défendait vaillamment contre les puissants Golems. Les apprentis jetaient des sorts tels de véritables mages, les fantassins se battaient comme des champions. Ils anéantirent bientôt les Golems de Laethys d'un revers de main.

« Nous devons la soigner. » dit Amardis, honteuse de n'avoir pas cru en son pouvoir.

«Non ! » Le Bahmi souleva délicatement Tahkaat. « J'ai un pressentiment. »

Soudain, une série de formidables coups secoua le champ de bataille. « Un Titan ! » crièrent les soldats. Une figure gargantuesque les dominait. Même avec ses pouvoirs augmentés, l'armée ne pouvait faire face à une force semblable.

Avant qu'Amardis n'ait pu donner le signal de la retraite, une coulée de lave jaillit soudain d'une crevasse à flanc de colline, avalant les ennemis sur son passage, et Amardis sentit la puissance du Titan déferler entre ses mains. Elle regarda l'Archonte dont les yeux brûlaient comme le sang de la terre en fusion. Royale et splendide, Tahkaat n'avait plus rien de cet être frêle et flétri.

« À l'attaque ! » hurla-t-elle. « Les Dieux sont avec vous et avec l'Archonte Tahkaat ! » Son armée les rejoignit, forte d'un regain de pouvoir. Amardis ne s'était jamais sentie aussi puissante et si invincible de toute sa vie.

Tandis qu'Amardis arrachait sa lame du coeur desséché du Titan, elle sentit la main de Tahkaat sur son épaule. Amardis aimait les dieux, mais ne s'était jamais sentie aussi proche d'un être divin.


Source de l'article :
1|2|3|4|5|6|7|8|9|10