Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Dominateur

    
Rédigé par Eolan
Publié le 22 janvier 2011 à 09:46
Dernière mise à jour le 04 février 2013 à 23:53
Sommaire

Présentation

Dominateur
Le Dominateur est un mage dont le nom résume à merveille la vocation. Il domine son ennemi en le privant de ses capacités ou en lui renvoyant se propres attaques. Il manipule les formes et sait rendre impuissant le plus aguéri des clercs. Il est celui qui contrôle l'affrontement et ses opposants, au prix de ses capacités à attaquer l'ennemi. Ainsi, face à un ennemi résistant à toute forme de contrôle et pouvant percer ses défenses magiques, il ne pourra recourir qu'au soutien de ses alliés.

Points Faibles

Comme tout être qui puise sa force dans la terreur qu'il inspire, le Dominateur est fragile et a besoin d'une solide formation d'alliés pour le protéger de la colère de ceux qu'il tourmente.

Arbre d'Âme

Histoire du Dominateur


Dominateur
Nyx était une jeune fille chérie par les Kelaris. D'une rare beauté, elle était promise à Heliod, futur grand prêtre. Sur des terres où la cruauté était considérée comme une vertu, Nyx était réputée pour sa bonté. De sa voix mélodieuse, elle appelait les écureuils à descendre des arbres et les oiseaux à quitter les cieux pour venir se percher sur ses épaules.
De retour d'une journée passée au cœur d'une clairière ombragée, Nyx entra dans ses somptueux appartements où l'attendait un sorcier abyssal, une dague à la main.
« C'est ici que prend fin ta destinée... », la menace de l'adorateur sans visage s'éteignit dans sa gorge. Il rétrécit soudain, laissant place à un écureuil qui se mit à courir en cercles frénétiques là même où le sorcier se tenait quelques secondes plus tôt. Fredonnant une douce mélodie, Nyx appela le petit animal et le mit dans une cage qu'elle plongea immédiatement dans un tonneau remplit de liquide. Son chant couvrit les cris terrifiés du rongeur dont elle se débarrassa ensuite en jetant son corps sans vie par la fenêtre.
Les adorateurs de l'Eau étaient à nouveau de retour. Oh, mon frère, pensa Nyx, combien de fois encore devrai-je affronter ces individus ?
« Oh, Heliod ! », appela-t-elle d'une voix gracieuse, la main sur la dague de rituel sertie qui reposait sur sa hanche, « nous ne devrions pas tarder avoir de la visite ! » Elle ouvrit la porte qui donnait sur le salon pour voir si son aimé était toujours plongé dans une méditation profonde.
À la place d'Heliod se tenaient d'autres adorateurs abyssaux, arborant des masques confectionnés à partir de la peau de leurs victimes. Le plus imposant d'entre eux, armé de plusieurs épées, était en train de couper le l'époux de Nyx en morceaux pour les besoins de leurs rituels démoniaques, tandis que les autres s'affairaient à peindre leurs symboles profanes, insensibles au chaos qui les entourait.
Dominateur
« Bien, je vois que vous avez su vous mettre à l'aise », dit-elle en affichant un sourire assuré. « Vous devez être épuisés ». Elle fit alors un geste de sa main vers le petit groupe et les adorateurs furent soudainement aux prises d'une redoutable torpeur. La bienveillance de la jeune fille disparut aussitôt tandis que l'air lui-même s'assombrit. « Par votre faute, je suis maintenant obligée de me trouver un autre mari », dit Nyx avant de rejoindre les ombres qui couvraient peu à peu les murs.
Les adorateurs d'Akylios sont habitués à la folie. Dans la demeure de Nyx, ils connurent cependant leurs pires et ultimes tourments : ils couraient à travers la pièce, se labourant le visage de leurs ongles pour tâcher de retirer les milliers d'insectes imaginaires qui y grouillaient, oubliant qui ils étaient avant de finir par s'entretuer dans un accès de paranoïa aiguë. C'est ainsi qu'aux prises avec leurs tourments chaotiques, ils détruisirent sans même le réaliser, le rituel d'arcane qu'ils avaient tenté d'initier plus tôt.
Nyx se retourna et posa son regard sur le chef qui venait de retrouver la force nécessaire pour se tenir debout. « Sorcière ! », cria-t-il, « Akylios ne tombera pas aux mains de créatures de ton espèce ! » Un éclair d'une extraordinaire énergie jaillit, déchirant l'air, qui rebondit aussitôt sur le bouclier magique de Nyx pour se retourner vers l'adorateur. Quel que fut ce sort, son effet sembla extrêmement douloureux pour ce dernier.
« Oui, oui, vous autres adorateurs avec vos fadaises, vous commencez par m'ennuyer à mourir. » Et Nyx se pencha sur l'homme, aspirant par la bouche, le nez, les conduits lacrymaux et les pores du sorcier la quintessence de sa magie. Le corps de celui-ci s'effondra dans un bruit mat sur les corps de ses sbires.
Nyx s'observa dans le miroir puis fronça les sourcils. « Et bien. Il suffit de faire comprendre à cet Akyli que si l'on me cherche, on me trouve. »


Source de l'article :
1|2|3|4|5|6|7|8|9|10