Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Tireur d'Elite

    
Rédigé par Eolan
Publié le 03 janvier 2011 à 16:20
Dernière mise à jour le 04 février 2013 à 23:14
Sommaire

Présentation

 

Tireur d'Elite
Rapidité, puissance et mouvement sont les maîtres mots du Tireur d'Elite. Il est celui qui, à l'arrière garde, décime les troupes ennemies. Il choisit ses cibles avec précision, déversant sur elles un torrent de poudre et plomb. Profitant de ses capacités hors normes à se mouvoir, le Tireur fuit invariablement les engagements en mélée, car un adversaire assez doué pour le contraindre à demeurer à portée de son épée n'en fera qu'une bouchée.

Arbre d'Ame

Histoire du Tireur d'Elite


Tireur d'Elite
Tireur d'Elite

Le capitaine de la Légion de la Tempête faisait les cent pas devant la file de villageois immobiles. « En rejoignant l'armée de la reine de la tempête, cria-t-il, c'est Crucia elle-même que vous servez. Vous suivrez la seule volonté du Dragon jusqu'à votre mort. À présent, il est temps de se retrousser les manches.»

D'un geste, il ordonna à ses soldats de distribuer des pelles aux villageois. Le regard vide, ces derniers s'approchèrent des corps inertes jonchant les rues : des amis, des frères et des soeurs qui n'avaient pas courbé l'échine assez tôt.

Au sommet d'une butte, la seule survivante du massacre des Chutes blanches se recroquevilla derrière un rocher. Malgré ses doigts gelés, elle plaça les balles dans le barillet de son fusil.

L'un des villageois tomba, trop faible pour creuser, il tenta vainement de se relever, animé d'une détermination vacillante.

« Toi, dit le capitaine à un autre villageois, Crucia n'accorde pas son amour aux faibles. Enterre-le avec les autres ».

Bourreau malgré lui, l'homme s'avança, levant sa pelle. Avant le coup fatal, un tir lui ôta la pelle des mains.

« Un tireur d'élite ! », aboya le capitaine pour donner l'alerte.

Les soldats gravirent la butte. Une jeune femme fluette, vêtue d'une simple chemise de nuit surgit de derrière son rocher, le fusil à l'épaule, aveuglée par la haine. Dans un arc de lumière, sa première balle traversa un soldat avant de se loger dans le suivant. La seconde salve ne tarda pas, touchant un troisième soldat avec une telle force qu'il fut projeté à dix mètres de là.

Un légionnaire s'élança vers la femme, il eut à peine le temps de dégainer son épée qu'elle dirigeait déjà le fusil vers sa poitrine, l'envoyant en une détonation périr dans la neige. La majorité du groupe s'étant rapproché, elle fit un bon en arrière et, d'une détente surhumaine, atterrit vingt mètres plus loin avant de faire feu à nouveau. Sa cible se disloqua tandis que la force des tirs fit basculer ses compagnons.

Le capitaine exhorta ses troupes d'une voix paniquée. Les mages de la Légion luttèrent pour s'approcher du tireur mais la précision de ses tirs les maintenait à distance. Un sorcier parvint à s'avancer suffisamment près de la jeune femme et réussi à l'immobiliser d'un coup d'éclair retentissant. L'espace d'un instant, celle-ci vacilla puis se débarrassa du sort d'un simple revers de main. Elle avança dans la neige avec une allure surnaturelle puis, d'un tir par-dessus l'épaule, elle toucha le mage avant de diriger son arme vers le capitaine.

Terrassé par la peur, ce dernier implora les villageois stupéfaits de le cacher mais la jeune femme parvint à le retrouver parmi la foule.

« Tu vas payer pour les Chutes blanches », lui dit-elle, le visage impassible mais d'une voix qui trahissait sa haine envers les fantoches de Crucia.

On raconte qu'aux Chutes blanches, par certaines nuits froides, il est encore possible d'entendre la détonation qui annonça la mort du capitaine. La situation des villageois était sans espoir de sorte que Gisa Malik, le Tireur d'élite, enterra son peuple sous la terre glacée puis s'enfuit vers le Pin de fer pour devenir une légende de l'Ère des Dragons.


Source de l'article :
1|2|3|4|5|6|7|8|9|10